Crepe’ Afternoon !

Je vais surement pas rater ca! Non pas que j’adore les crepes – Attention, ne nous meprenons pas, je les aime, mais pas a la folie. Ce que je viendrais chercher chez vous, c’est cette chaleur, ce feu ardent d’amour et d’amitie qui a su faire des soirees que j’ai passe chez vous une apotheose delective de l’esprit, de l’oeil et du gosier.

Je ne saurais que respecter ce choix de faire des crepes le chainons manquant de la connection quasi-permanente que nous avons tous les uns les autres, et les unes les mois. Excuse ou raison de se retrouver, elle sera toujours bonne.

La crepe pourvoyeuse se voudra plate, bonne et sucre. La crepe sulfureuse, celle qui donne envie et honte, celle dont on se delecte et qu’on redemande quand elle n’est plus la.

Point de decrepitude ce samedi, juste du bonheur, pur et simple. Et si en plus, nous nous prenons a esperer que quelques chagasses nous tournent autour, si en plus, nous nous prenons a rever, a anticiper, alors l’attente n’en sera que plus enivrante, la realisation explosion de sensations honteuse.

Advienne que pourra a qui pourra suivre le rythme de cette faim de journee qui s’annonce sans fin distincte, puisque suivie d’une nuit prolongement naturelle enivrant et festif.