mots

Imaginons que le monde soit comme nous.

Les continents s’eloigneraient et se rapprocheraient a largement plus d’un metre par an. Le soleil brillerait de part et d’autre pendant des semaines, avant de laisser place a des pluies diluviennes qui dureraient des jours.

Beaucoup de gens seraient aveugles. Mais heureux. Car il savent qu’apres la pluie, vient le beau temps.

Le centre, reunion de toutes les parties, point commun de toi et moi, serait brulant, rouge, fort, concentre.

Personne ne parlerait, et tout le monde trouverait normal.

Tout le monde parlerait tout le temps, et tout le monde trouverait ca normal.

Ce que j’aime ce monde a nous!

De bon matin

Juste avant de grimper dans le bus ce matin, mon regard a glisse sur la poubelle juste a cote.

J’y ai vu la boite d’un god enorme!!!

J’imagine que quelqu’un s’est bien amuse hier soir!

Ca m’a mis de bonne humeur tiens!